Éline, SVE de 6 mois au Portugal

Éline

Mon service volontaire européen à Peniche

De mars jusque septembre 2015, je me suis engagée en tant que volontaire  dans le cadre d’un service volontaire européen (ERASMUS+) au Portugal et plus précisément à Peniche, une ville de pêche à la côte atlantique.

Il s’agissait de l’Associaçao Juvenil de Peniche (AJP) qui m’a suivi tout au long de mon séjour.

Tout au long de l’année, l’association s’engage au service de la jeunesse de groupes d’âges différents. Elle développe différentes sortes de projets dans les domaines culturel, social et international, dont entre autres des camps de vacances, des activités de temps libre, des échanges nationaux et internationaux, le volontariat européen, etc.

Avant de passer à la description de mon projet, j’aimerais commencer l’article en vous partageant brièvement mon point de vue de la ville de Peniche quant à son environnement. Dans l’ensemble, j’ai réalisé que la ville avec le charme de sa nature fantastique m’a positivement marquée et accompagnée tout au long des six mois de volontariat. Elle constitue une part immanquable de mon expérience, sachant qu’elle a fait naître de moments magnifiques (que ce soit toute seule ou en présence d’autres personnes rencontrées durant mon service volontaire).

Elle m’a aidé à faire connaissance de moi-même, à savoir découvrir mes besoins et mes limites personnels.

J’ai beaucoup apprécié de passer du temps dehors à travers de longues promenades voire des joggings à la plage et autour de la ville. Des moments quotidiens de détente dans le sable avec l’écoute des sons merveilleux de la mer, des séances de volleyball à la plage, le surf agréable et les couchers de soleil extraordinaires qui m’ont surpris à tous les coups.

De retour au Luxembourg,tout cela me manque incontestablement !

Passons maintenant à la description de mes activités de service volontaire durant les six mois pendant lesquels j’ai été intégrée dans différents projets.

Durant les 3 premiers mois de mon service volontaire, j’ai été active dans une école maternelle nommée Jardim de Infância Do Filtro. J’ai apporté un support éducatif dans la prise en charge quotidienne des enfants âgés de 3 à 6 ans.

Durant ce quotidien, je me suis surtout considérée comme une aide continue pour l’institutrice dans la préparation et la mise en pratique de toute sorte d’activités. J’ai joué, bricolé, dessiné, dansé, chanté, lu de courtes histoires ainsi que travaillé avec les enfants à un rythme régulier dans leurs livres de travail.

Pendant les moments plus informels, à savoir les pauses matinales, j’ai des fois joué au basket, au foot et au volleyball avec les enfants qui ont montré de l’intérêt.

Après mes activités dans l’école maternelle, j’ai participé au projet Bandeira Azul dont l’idée était la sensibilisation des enfants quant à la pollution des océans et des plages au Portugal.

Dans le cadre de ce projet qui s’est effectué à la plage, il y avait 2 activités dynamiques qui ont été présentées aux enfants intéressés. J’ai pris l’initiative de m’occuper de l’activité du puzzle. Ceci dit, j’ai été responsable de donner des explications aux enfants quant au contenu du puzzle et le principal objectif derrière ainsi que sur les principales idées qui en sortaient.

J’ai clôturé mon projet en accompagnant des enfants durant les activités de temps libre à l’AJP. Lors des activités organisées, surtout pendant les sorties, j’étais à des moments ponctuels responsable pour le bien-être d’un groupe en particulier.

A côté de l’accompagnent lors des excursions, j’ai également joué avec les enfants (memory, jeux de balle, etc.), cuisiné, nagé et participé à leur surveillance.

Pendant les vacances de Pâques et d’été, j’ai aidé à la mise en pratique de certaines activités au profit des élèves de l’école D. Luis de Ataide (âgés de 7 à 15 ans) à un intervalle de 2 fois deux semaines. Les activités dépendaient du temps mais la majorité d’elles se sont réalisées à l’extérieur. Entre autres, j’ai participé à l’apprentissage du surf et du kayak.

D’une façon générale, j’ai profité de mon séjour au Portugal pour voyager le plus possible et découvrir de nouveaux endroits. J’ai beaucoup apprécié de rencontrer de nouvelles personnes, de découvrir la cuisine portugaise traditionnelle, la nature magnifique du pays ainsi que l’approche des Portugais face à leur vie.

Tout cela m’a aidé à ouvrir mon horizon, voir le sens de la vie d’une façon différente et d’apprendre à être ouverte pour de nouvelles expériences ce qui, selon moi, a changé ma personnalité d’une manière positive.

Grâce au contact que j’ai eu avec le Portugal, je peux également dire que le SVE m’a donné la possibilité d’apprendre les bases d’une nouvelle langue au niveau de l’oral, de l’écrit, de la lecture et de la compréhension. Avec le temps et la pratique, j’ai été capable à communiquer quelques opinions, idées et sentiments avec autrui.

Mon oral est devenu meilleur depuis que j’ai rencontré des locaux. Les conversations m’ont aidé à apprendre de nouveaux mots ainsi que des expressions orales couramment utilisées. Evidemment, j’ai dû constater que les locaux sont habitués à parler très vite entre eux et ne donnent pas d’importance à la prononciation des mots.

Régulièrement, j’ai eu du mal à comprendre l’ensemble de leur conversation. Aujourd’hui, je suis autant plus motivée de continuer l’apprentissage de la langue afin d’en profiter dans le futur. Si un jour je commençais à travailler en tant que travailleur social au Luxembourg, il me semble que la maîtrise du portugais constituerait un avantage en plus sachant que +/- 14% de la population est d’origine portugaise.

Je vise d’y retourner bientôt.

Lorsque je repense au début de mon projet, je dirais que l’expérience provenant du SVE a surpassé toute attente de base de ma part. Je suis complètement comblée et satisfaite.

Alors qu’avant mon départ j’ai été assez incertaine, je suis aujourd’hui heureuse d’avoir quitté le Luxembourg dans l’idée de commencer l’exploration d’une nouvelle aventure. Personnellement, le service volontaire européen représente jusqu’aujourd’hui les meilleurs mois de ma vie.

Il a d’une certaine façon déterminé mon futur chemin personnel et professionnel étant donné que je me suis rendue compte de mon désir de travailler avec des adultes plutôt qu’avec des enfants.

Pour autant, je tiens à préciser que le travail quotidien avec les enfants tout au long de mon projet m’a fait un grand plaisir.

Je ne le regrette à aucun moment.

Et toi?

Tu veux faire connaissance à un nouveau pays, une langue étrangère, rencontrer de nouvelles personnes et tu es intéressé à voyager ?

Penses-tu à faire autre chose avant de passer aux études ?

Pense au SVE car ça vaut la peine !

Tu ne vas pas le regretter !